ACCUEIL > Découvertes > Barrême et Napoléon

Barrême et Napoléon


Le passage de Napoléon à Barrême

 

Etape de la fameuse route Napoléon, BARRÊME peut se prévaloir de posséder une maison où l’Empereur passa la nuit du 3 au 4 Mars 1815 à son retour de l’île d’Elbe.

Pierre Cambronne, arrivé à 18 heures, après une étape de 46 km, a fait le logement dans la maison du juge Tartanson . Quand Napoléon arrive à 20 heures, les rues sont illuminées et tout la population l'attend. Le maire M. Béraud vient au-devant de lui et le mène à la maison du juge, et, rapporte Fabry dans son Itinéraire : «Bonaparte y trouva la femme de Tartanson fils et la salua gracieusement. Cette dame répondit : -Monsieur, j'ai l'honneur de vous saluer .

Cambronne la prit par le bras et lui dit d'un ton de reproche :

-Madame, c'est L’ Empereur !»

Napoléon s'entretient longuement avec le juge, le maire et ses conseillers et ils repartirent tous «plein d'enthousiasme et de dévouement pour sa cause». Pendant ce temps, Cambronne s'occupe du repas de Napoléon. Cambronne fait fonction de maître d'hôtel, et pour compléter le menu familial, soupe de légumes et plat de morue, commande à l'Auberge du Cheval-Blanc, tenue par Joseph Abbès, un rôti de chevreau ainsi que des fruits et des confitures. Voulant dédommager le juge Tartanson des frais occasionnés, celui-ci répondra: «Je ne suis pas aubergiste, je ne fais pas de note !».Pierre Cambronne laisse cinq napoléons sur la table avec un papier spécifiant de donner dix francs aux domestiques. La maison du juge Tartanson existe toujours. Il y a une petite plaque sur le pignon pour rappeler cette nuit.


 

http://www.barreme.fr/mediatheque/DECOUVERTE_maison_napoleon.png