ACCUEIL > Découvertes > Musée de la Mairie

Le musée de la Mairie


http://www.barreme.fr/mediatheque/musee1.jpg


La commune de Barrême, lieu emblématique du patrimoine géologique et localité éponyme du Barrémien, a ainsi développé l’image «géologique» au cœur même du village. Les ammonites sont présentes partout, sous forme de moulages (RGHP) dans les rues, au fond du bassin, sur le pavage à l’entrée de la mairie, ou sous forme d’originaux avec la collection Maurel. La plus belle réussite de la commune est celle de la valorisation de cette collection de fossiles au sein de la maison publique. Il y a quelques années, Marthe Maurel a légué à la commune l’exceptionnelle collection de fossiles qu’elle-même et son mari Louis Maurel avaient passionnément et patiemment constituée tout au long de leur vie. Louis et Marthe étaient de véritables figures locales, appréciées tant des habitants de Barrême que des nombreux collectionneurs et géologues venus parfois de loin pour visiter leur «musée».
Cette collection fait partie intégrante de l’histoire et du patrimoine local; le maire de l’époque Jean-Marie Gibelin a conçu l’idée originale d’accueillir la collection au sein même de la mairie. Le projet a été confié à l’architecte et muséographe Éric Klein, et à l’artiste peintre Georges Autard. Les fossiles ont ainsi été mis en scène dans l’espace du hall d’entrée ainsi que dans la salle du conseil. Ici encore le rôle particulier de l’artiste est à souligner: Georges Autard avait en effet conçu pour le musée Promenade la première exposition mariant l’art, l’histoire des sciences et l’esthétique des ammonites dites déroulées (et pour l’essentiel datées du Barrémien). Cette création faisant naître l’émotion participe à la sensibilisation du public. L’approche esthétique et historique du fossile lui donne de la valeur tout en le rendant plus accessible au public non averti. L’artiste qui avait si bien mis en scène les ammonites barrémiennes au musée Pro­menade était tout indiqué pour la nouvelle exposition de Barrême. Les acteurs locaux se sont donc non seulement appropriés le patrimoine géologique, mais aussi la création contemporaine associée. L’artiste «récidiviste» s’est donc lui aussi approprié ce patrimoine minéral pour lui donner une seconde vie à Barrême.


Visite du Musée

http://www.barreme.fr/mediatheque/musee2.jpg

http://www.barreme.fr/mediatheque/musee_3.jpg